12/07/2013

du métier de graphiste en 2013...

Qu'on se le dise :

Le graphisme ce n'est pas se poser devant un ordinateur, puis générer une image grâce à un simple logiciel "qui fait tout le boulot". Le graphisme ça n'est pas, non plus, donner envie à des individus d'acheter des produits insipides dont ils n'ont pas besoin, peu importe la qualité de l'image produite dans ce but. Le graphisme n'est pas destiné à être un outil marketing vulgaire. Du moins, il ne DEVRAIT PAS l'être.

Le graphisme est un médium noble et intelligent. Le graphisme est un vrai métier. Le graphisme a une histoire riche. Le graphisme nécessite une culture, des savoirs-faire et une sensibilité qui ne s'improvisent pas. Le graphisme, c'est observer le quotidien avec un œil particulier. Le graphisme est un art. Les graphistes ont des talents hyper variés qui nourrissent leur art graphique.

Le problème du graphisme aujourd'hui, c'est que n'importe quel individu utilisant photoshop s'autoproclame "graphiste", délivrant des visuels racoleurs vides de sens et facturant ces prestations médiocres à des prix ridicules. Le problème du graphisme aujourd'hui, c'est que les clients rechignent à mettre le prix juste dans une prestation graphique de qualité car ils ne voient que ce "gras-phisme" baveux bon marché qui occulte toute la noblesse du métier. Le problème du graphisme aujourd'hui, c'est que les savoir-faire qui s'y rattachent n'ont plus le respect du grand public ni la reconnaissance qu'ils méritent.

Malheureusement, le métier de graphiste aujourd'hui, c'est devoir gagner la confiance de nos clients, les éduquer, leur expliquer en quoi consiste notre métier et leur montrer qu'on peut produire des images efficaces ET pleines de sens et que, comme les autres métiers, cela à un coût juste.

Pour ma part, j'en ai ras-le-bol !
Et il semblerait que je ne sois pas le seule...

>> Deux articles qui rendent compte de cette grogne générale, à lire ici et .

(Soyons d'accord, je parle du métier de graphiste car c'est celui dont il est directement question dans ces deux articles. Mais ça vaut pour bon nombre de professions d'arts graphiques / arts appliqués : pensons aux illustrateurs, entre autres...).